la terre n'appartient pas à l'homme...

Publié le

la terre n'appartient pas à l'homme...

Extraites de la réponse de chef Seattle (1786-1866) à la proposition (1854) du président américain de lui céder ses terres en échange en échange d’une « réserve » :

(méditation du 1e juin)

…Nous savons au moins ceci : la terre n’appartient pas à l’homme ; l’homme appartient à la terre. Cela nous le savons. Toutes choses se tiennent comme le sang qui unit une même famille. Toutes choses se tiennent.

Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. Ce n’est pas l’homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu’il fait à la trame, il le fait à lui-même.

Même l’homme blanc, dont le Dieu se promène et parle avec lui comme deux amis ensemble, ne peut être dispensé de la destinée commune. Après tout, nous sommes peut-être frères. Nous verrons bien. Il y a une chose que nous savons, et que l’homme blanc découvrira peut-être un jour, c’est que notre Dieu est le même Dieu. Il se peut que vous pensiez maintenant le posséder comme vous voulez posséder notre terre, mais vous ne pouvez pas. Il est le Dieu de l’homme, et sa pitié est égale pour l’homme rouge et le blanc. Cette terre Lui est précieuse et nuire à la terre, c’est accabler de mépris son créateur. Les blancs aussi disparaitront ; peut-être plus vite que les autres tribus. Contaminez votre lit et vous suffoquerez une nuit dans vos propres détritus.

Texte complet : http://fr.wikisource.org/wiki/Discours_du_Chef_Seattle_en_1854

Commenter cet article