Le 1e octobre ou la fête de François...

Publié le

Nous avons eu l'agréable surprise d'accueillir plusieurs nouveaux que la curiosité avait poussé à venir passer un moment avec nous. Notre jeûne fut donc un repas convivial et fastueux en 3 plats, comme il se doit.

D'abord, un échange sur les contacts que nous avons établis pour faire connaitre notre initiative et qu'il faut poursuivre.

Puis le plat de résistance : un témoignage de Jean-Louis Gallo, frère franciscain fondateur du GAF, Groupe Amitié Fraternité. L'occasion d'évoquer François d'Assise que nous fêtons le 4 octobre et sa spiritualité, qui lie son expérience des stigmates, blessures du Christ que François éprouve dans son propre corps, et la reconnaissance de la fraternité qui le lie à toute la Création. Car pour François, le Christ Souffrant en Croix et le Christ Glorieux présent en toutes choses ne sont qu'un. Aujourd'hui, une communauté du GAF rassemble autour de Jean-Louis des personnes en difficulté qui se reconstruisent autour de projets incluant ce même respect de la nature.

Enfin, Il fut naturel de méditer avec le Cantique des Créatures que François écrivit un an avant sa mort en 1225 pour louer Dieu avec monsieur frère Soleil, soeur Lune, frère Vent, soeur Eau, frère Feu, soeur notre mère Terre et soeur notre Mort Corporelle.

Nous avons décidé de nous retrouver le Samedi 1 novembre, même férié, pour un moment entre 12h et 14h, toujours au même endroit : 5 place de la Daurade, Toulouse.

Les jeûneurs devant leur salle de réunion, 5 place de la Daurade.

Les jeûneurs devant leur salle de réunion, 5 place de la Daurade.

Commenter cet article

renette31 07/10/2014 20:09

Je vous recommande l'explication sur le jeûne qui est donnée au lien
suivant:
http://www.interbible.org/interBible/source/lampe/2010/lampe_100226.html

Oui, " "le jeûne est donc le corps qui prie avec l’esprit, le corps qui
sent sa
faiblesse et sa dépendance de Dieu afin d’être plus proche de lui.".

G. Vernay 04/10/2014 21:16

Je dirais que nous sommes abstenus d'aliments solides pour :
- apprécier en entrée la joie de nous retrouver et d'accueillir des nouveaux venus (en pensant à ceux qui n'ont pas pu nous rejoindre, mais sans nous oublier pour autant: merci!);
- savourer en plat de résistance des échanges qui m'alimentent encore;
- déguster en dessert: quelques propositions qui nous permettent de continuer notre démarche: - les longs chemins commencent par les premiers pas.

Au 1er novembre, avec plaisir!
G.V.